LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50 € D’ACHAT

Nous suivre

Get inspired

Subscribe to our Newsletter for news on latest products and sales

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Search

  • Aucun produit dans le panier.
EnglishFrenchGerman

La différence entre le cuir de mouton et le cuir de vachette pour les chaussons en cuir souple – Lait et Miel

La différence entre le cuir de mouton et le cuir de vachette pour les chaussons en cuir souple – Lait et Miel

L’utilisation de peaux remonte aux origines de l’humanité, c’est en effet l’une des premières matières utilisées par l’homme pour se vêtir avant d’être mise en valeur par l’Égypte ancienne. Avec les siècles, les techniques de confection se sont développées et perfectionnées. Aujourd’hui son utilisation est déclinée dans les secteurs de la mode, de l’ameublement, de l’utilitaire, etc…

La variété ne concerne pas seulement l’usage mais aussi les familles de cuir : il existe ainsi une très grande variété de cuirs, des plus communs aux plus exotiques et aux plus rares représentés par l’industrie du luxe, leur qualité dépendra du type d’animal, de la race, de l’âge, du mode d’élevage…

Nous allons nous intéresser aux deux types de cuir essentiellement utilisés pour les chaussons en cuir souple, à savoir le mouton et la vachette. Ce qui, nous l’espérons, vous aidera à faire votre choix.

 

  1. Le cuir de mouton

C’est un cuir issu de peaux d’ovins principalement le mouton et l’agneau (mouton de moins de 3 mois) qui appartient aux cuirs appelés « fins ». Il se caractérise par une matière légère, fine, délicate et d’une grande souplesse, ainsi douce et agréable au toucher avec parfois un aspect soyeux. Il est généralement réservé à l’habillement, la maroquinerie et la ganterie, parfois la chaussure. Le cuir de mouton se différencie du cuir d’agneau (relativement coûteux) par un peu plus d’épaisseur et un grain à peine plus prononcé mais les deux sont difficilement différentiables à l’œil nu.

De par sa finesse et sa délicatesse, ce cuir sera plus souple au pied des enfants comme une seconde peau mais moins résistant aux effets du temps, ses fibres moins serrées le rendent plus poreux : les frottements useront plus vite le cuir, la forme des chaussons se maintiendra moins bien aussi…

 

  1. Le cuir de vachette

C’est un cuir issu de peaux de bovins adultes (vache, bœuf) qui appartient aux cuirs appelés « forts », il se caractérise par une matière dense dont les fibres sont plus serrées, généralement plus épaisse, plus lourde et mais aussi un peu moins souple que le cuir de mouton. On peut en trouver de plus fins et souples comme de plus épais. Il faut aussi souligner que sa grande résistance et robustesse lui permettent une utilisation très variée dans de multiples secteurs, allant de l’habillement, la maroquinerie, la ganterie, la chaussure à la cordonnerie. Son aspect lisse le rend plus brillant et donc très utilisé dans le secteur de la mode.

Cette robustesse apportera moins de souplesse à des chaussons mais ces derniers se trouveront plus durables, moins faciles à trouer, écorcher, souvent ils pourront être transmis aux frères ou sœurs, ils garderont un meilleur maintien et une meilleure tenue dans le temps. De par son épaisseur, il protègera un peu mieux du froid.

 

Pour ce qui est de leur nettoyage et entretien, il n’y a pas de grande différence concernant des chaussons bébé en cuir souple car nous devons garder à l’esprit que l’usage final concerne un bébé ou un enfant et par prévention, être très attentif  aux produits d’entretien utilisés. De manière générale, nous savons que le cuir n’aime pas l’eau et les sources de chaleur, le choix reste donc limité à un chiffon humide et un savon doux et naturel de préférence. Nous avons fait tout un article à ce sujet concernant l’entretien de la tige, de la semelle, ou des cuirs en suède sur notre site.

You don't have permission to register
X