LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 50 € D’ACHAT

Nous suivre

Get inspired

Subscribe to our Newsletter for news on latest products and sales

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Search

  • Aucun produit dans le panier.
EnglishFrenchGerman

Quand faut-il changer les chaussures de votre enfant ?

Quand faut-il changer les chaussures de votre enfant ?

Les pieds de bébé, dans ses premières années, grandissent à toute allure. Il n’est déjà pas simple de faire le choix des chaussures selon le concept, la forme et les matériaux qui les composent, selon les différents sons de cloches des professionnels (qui tendent à changer cette dernière décennie), selon que l’on est pro-renforts ou pro-liberté de mouvements…il n’est ensuite pas plus simple de repérer le moment nécessaire au changement de chaussures ou de chaussons pour enfants selon le type de chaussures, l’échelonnage des tailles des différentes marques et bien entendu le profil de pieds de l’enfant et le rythme de croissance de chacun !

Nous allons ici dresser des repères généraux permettant, nous l’espérons d’être mieux avertis du moment nécessaire au changement de chaussures ou de chaussons de vos loulous.

Le rythme de croissance des pieds des enfants

La croissance la plus importante des pieds de l’enfant se fait au cours de ses trois premières années de vie. Au-delà, le rythme s’amenuise peu à peu.

  • Pendant cette première période, les pieds de vos loulous changeront de pointure tous les trois mois de manière générale. Si ceci implique un investissement de plus ou moins 3 à 4 paires de chaussures à l’année, ce sera différent concernant les chaussons s’ils sont dotés d’une semelle ultra-souple (en suède) car vous pourrez vous permettre une plus grande marge sur la longueur sans risque que votre enfant ne trébuche. On peut en général les changer en moyenne 2 fois par an.
  • Vers la troisième année, les pieds vont prendre une pointure tous les 3 à 4 mois,
  • De 4 à 6 ans, tous les 4 à 6 mois.
  • Au-delà de 6 ans, on passe à une voire deux pointures par an.

Ce sont des moyennes car en fonction des marques, de la forme des chaussures ou chaussons, de la souplesse des matériaux, du rythme de la croissance des pieds, de leur morphologie ainsi que la manière dont chaque enfant use ses souliers, chaque parent doit rester attentif à ces différents aspects pour veiller à l’aisance de chausse de son enfant.

Connaissant ces moyennes de croissance et les particularités de nos enfants, nous serons plus à même, le moment venu, à savoir tous les 3, 4 ou 6 mois, de veiller à mesurer les pieds de nos loulous. Pour cela, il est important de bien mesurer les deux pieds car il peut y avoir un écart de taille (en général pas au-delà de 4 mm).

La mesure du pied :

Il est simple aujourd’hui de se procurer un pédimètre ou un outil de mesure de jauge coulissante pour vous aider à mesurer plus simplement, si vous n’avez pas cela à la maison, voici le moyen de prendre les mesures de pied de façon précise:

  • Si l’enfant tient debout :
    • placer l’enfant debout bien droit en regardant devant soi, le mieux serait de prendre appui contre un mur
    • placer une feuille sous ses pieds, éventuellement la scotcher au sol et lui demander de bien dérouler le pied à plat au sol, talon contre le mur
    • marquer d’un trait le bout de l’orteil le plus long de façon bien perpendiculaire au pied, pourquoi pas en s’aidant d’une règle ultra fine afin de ne pas tracer sous l’orteil et perdre des millimètres
    • mesurer avec une règle la longueur du tracé
  • Si votre enfant ne tient pas debout, le principe reste le même :
    • placer votre bébé en position allongée sur le dos, si possible le talon de votre enfant contre le sol et placer une règle sous son pied bien déroulé contre la règle et une autre perpendiculairement à la première au bout de l’orteil le plus long afin d’obtenir la longueur
    • ou plus simplement, poser sous son pied un ruban règle souple de couture mais bien moins précis

Le repérage du moment nécessaire au changement

Il est conseillé de ne pas attendre que les orteils touchent le bout, on peut le voir lorsqu’un orteil pointe sous le tissu ou le cuir mais aussi lorsque l’on aperçoit des rougeurs au bord des orteils ou des phalanges car parfois c’est au niveau de la largeur que le pied est contraint. En effet, les pieds ont besoin de place pour pouvoir bien se dérouler, s’étaler dans la chaussure lors de la marche et à fortiori pour les tout petits qui doivent acquérir leur équilibre, l’échauffement à la marche va aussi faire gonfler les pieds. Or les chaussures serrées ne peuvent que contraindre leurs mouvements naturels. Ne vous fiez pas à la longueur de la semelle intérieure pour vérifier s’il est temps de changer, la semelle intérieure n’équivaut pas à l’espace interne disponible de la chaussure en terme de volume.

Ainsi, on veillera à ce qu’il reste bien 4 à 5 mn d’espace entre le bout de l’orteil et le bout de la chaussure ou du chausson. Lors du changement, il est idéal d’avoir un écart d’un centimètre mais en réalité il n’est souvent pas possible d’obtenir ce centimètre pile. On peut alors admettre un écart entre 8 mm et 12 mm. Au-delà, les petits risquent de trébucher, le risque est bien entendu moindre concernant des chaussons souples à la semelle en cuir souple qui protège telle une seconde peau. Ici l’écart de 15 mm reste possible si la taille en-dessous se trouve être trop juste.

La récupération des chaussures des frères et sœurs ou d’amis n’est pas forcément une bonne chose si l’on considère que chaque enfant acquiert son équilibre, développe ses muscles et sa colonne avec des appuis au sol propres à chacun, ainsi la semelle va se former selon ces appuis personnels et importants pour sa croissance. Ainsi, s’assurer que les semelles ne soient par marquées.

You don't have permission to register
X